TPE Aerodynamisme

Quel est le rôle de l'aérodynamisme dans l'évolution des transports et quel est son avenir ?

Interview

Nous avons très rapidement recherché une personne à interviewer. En effet nos débuts dans le TPE était plus une passion mais nous avons vite compris que le sujet était très large. Les livres et les sites nous apprennent beaucoup de choses malheureusement on obtient pas d’ exemples concrets. Nous avons rechercher un spécialiste d’ aéronautique qui pourrait éclairer le sujet et répondre à nos questions. Finalement nous avons réussi à interviewer une personne, ingénieur dans l’ aéronautique notamment dans l’ aérodynamisme, qui eut la gentillesse de nous recevoir.

En ce week-end, nous ( Alexandre D et Thomas) sommes allés rencontrer cet expert pour satisfaire notre curiosité. L’ accueil fut chaleureux et nous sommes vite rentrés dans le vif du sujet. Après nous avoir exposer son parcours nous avons commencés réellement l’ interview… au moment de sortir la caméra, l’ expert nous a dit préférer rester dans l’ anonymat, nous nous sommes donc contenter de prendre des notes.


Lorsqu’on parle d’ aérodynamisme on peut vite s’ éloigner vers différents sujets tellement c’ est vaste ! Nous avons donc décidé de parler des forces et de la « parfaite » forme pour des véhicules ( voir chapitre sur les forces ainsi que celle des formes). Nous avons vite découvert que l’avis d’ un expert est plus qu’ utile, en effet lorsqu’il nous expliqua les forces et leurs rôles on a vite découvert qu’ on avait fait fausse route dès le début. Mais cela n’est qu’ une infime partie de ce sujet, le débat devint vite captivant, mélangeant voitures et avions (malheureusement notre expert ne connaissait pas le domaine des trains). Les conséquences, les formules ont rendu cet interview plus « mathématique ». En effet la présence d’ un expert nous a permis de nous faire comprendre les formules des différentes forces, différenciant le comment du pourquoi. Nous l’ avons assailli de questions concernant des domaines qu’ on connaissait déjà ( les formes) mais aussi sur d’ autre qui nous été moins connues ( les turbulences). En effet, nous ne connaissions pas grand-chose, nous lui avons demandé de nous expliquer les forces et les formules mathématiques, les projets qui ont échoué et pourquoi, les solutions les plus envisageables, la place de l’ homme dans tout cela, l’ avenir, les progrets faits, les attentes d’ aujourd’hui, sur quoi les entreprises travaillent-elles ?...


Cette interview a pour but de nous instruire et nous avons beaucoup découvert sur les « faces cachées » de l’ aérodynamisme (les échecs, les bonnes techniques pourtant trop coûteuses, par exemple remplacer la surface lisse de l'avion par une surface en peau de crocodile). De la même manière la traîné était assez mystérieuse pour nous, nous avons donc vu le rôle des turbulences liées à celles-ci. Un expert, dotant plus ayant travaillé sur l’ aérodynamisme, est plus qu’ utile dans ces cas, il a su prendre des exemples du quotidien, facilitant donc notre compréhension, les maisons, les infrastructures nécessitent une approche aérodynamique.

Voulant passer à quelque chose d’ autres, nous en avons fini avec nos questions pour le moment. Nous avons donc de lui montrer le site internet servant de support afin d’ effectuer ce travail. Son expertise a permis de donner des conseils, de concrétiser les informations, puis après nous avoir accordé de son temps, l’ expert eut bien la gentillesse d’ aborder le sujet de trains, notamment le projet du futur, l’ Hyperloop. Malgré son manque d’ expertise dans ce domaine nous découvrîmes vite que les facteurs de l’ aérodynamisme du train rejoignaient ceux des voitures. ( voir partie sur les trains). Il nous a parlé de l’ aérodynamisme, les similitudes avec les autres moyens de transports, les progrets...


Nous avons fait une conclusion en ouvrant sur les potentiels véhicules du futur. Beaucoup de choses furent dites et les problèmes furent vite déterminés ( voir conclusion). Nous avons retenu que les facteurs limitant les avancées dans l’ aérodynamisme étaient nombreux :

  • Le poids de l’ avion
  • Le poids du moteur
  • Le poids et la place du carburant

Ces trois facteurs posent problèmes ( effectivement le carburant représente 1/3 du poids de l’ avion lorsque celui-ci est rempli). Afin de résoudre ces problèmes, certaines solutions se sont présentées, comme celle de remplacer le moteur actuel par un moteur électrique...Problème ?: Combien de temps les avions dureront-ils ? Iront-ils plus vite ? Serait-ce rentable ? Trop de questions sans réponses ne permettent pas les avancées. De la même manière, afin d’alléger le poids, l’ avion pourrait être composé de composites ( alliage de carbone), problème : lorsque celui-ci s’abîme il faut le remplacer entièrement, le coût de réparation est bien trop élevé.

Le futur ne nous réserve pas que des points négatifs, en effet l’ avion du futur se profile de plus en plus et les grosses compagnies (Airbus, Boeing) étudient déjà cette idée. Tout se baserait sur le concorde, bien évidemment amélioré, avec les ailes delta, une atténuation du bruit ainsi que celle du carburant et bien évidemment un nouveau moteur. La vitesse n’ est pas un problème pour les véhicules, les hommes ne la supporte pas, ( les G). C’ est la résistance physique de l’ homme qui constitue la plus grosse limite.

C’ est ainsi que notre interview s’ acheva, expérience très bénéfique puisqu’elle nous a apportée que des informations intéressantes. Ce moment a été plus concret que n’ importe quelles de nos recherches. Cela nous a permis d’ aborder une multitude de domaines de l’ aérodynamisme que nous ne soupçonnions pas. Nous n’ espérons qu’ une chose, avoir l’ opportunité de recommencer !