TPE Aerodynamisme

Quel est le rôle de l'aérodynamisme dans l'évolution des transports et quel est son avenir ?

April 25, 2017

Transport Ferroviaire

Introduction:

L’aérodynamisme dans les transports ferroviaires est crucial, prenons par exemple le TGV qui pour aller plus vite a supprimé les espaces entre chaque wagon et les a comblés avec une protection pour empêcher l’air de passer et donc de créer des turbulences. Ceci a permis de réduire la trainer et en même temps le poids du train.

Les ingénieurs cherchent à améliorer le profil du train afin de réduire la sonorité et économiser de l’énergie car à 25 mètres le TGV fait un bruit aussi fort que le tonner soit 93 décibels.


Etude de cas sur HyperLoop :

Pour bien couvrir cette section nous allons observer le projet Hyper Loop pour mieux comprendre l’amélioration des trains et permettre à des passagers de se déplacer plus rapidement et par conséquent de gagner du temps.

Qu’est–ce que HyperLoop ?

Elon Musk, milliardaire américain, est le créateur de ce projet surréaliste, il veut relier des destinations très fréquentées comme celle-ci reliant Los Angeles à San Francisco. Avec cela nous mettrons une demi-heure afin de faire les 900 km. Le concept est le même qu’envoyer de l’argent dans des tubes. Le véhicule circulerait donc sur un coussin d’air à basse pression. Il y a donc une réduction de la quantité d’air pour réduire les frottements de l’air contre le véhicule et par conséquent de lui permettre d’aller plus vite.


Comment sa marche ?

Le propulseur à l’avant aspire l’air ce qui permet à la capsule d’avancer. Les batteries permettent au moteur de faire tourner les hélices. Trente sièges seront mis à disposition par capsule pour accueillir les passagers. Ces capsules seront propulsées à 1.200 km/h et chaque billet couteront aux alentours de 15 euros.


L'aérodynamisme dans l'Hyperloop:

L’aérodynamisme de l’Hyperloop se présente sous une forme nouvelle. Tout d’abord par rapport aux autres trains l’hyperloop se déplace dans un tube dans laquelle on a réduit la quantité d’air, ceci permet de réduire les frottements de la paroi du train. Par la suite chaque capsule avancera sur des rails magnétiques, on réduit davantage les frottements (le train sera en lévitation), cela le rapproche donc des avions. Les seuls frottements de l’hyperloop subiront seront au niveau des pales de la turbine à l’avant de la capsule. On travaille donc sur leurs formes afin qu’il y est le minimum de frottements possible. Grâce à toutes s’est avancé aérodynamique l’Hyperloop seront capables de franchir les 1000km/h voire même les 1200 km/h.

L’homme sera-t-il capable de tenir le choc de ses machines révolutionnaire ?


Quel budget ? Pour quelle année ?

HyperLoop coutera aux alentours de 70 milliaires d’euros et sera disponible dans 30 ans donc vers 2040.

Conclusion :

Dans le cadre de l’aérodynamisme le train très grande vitesse (TTGV) est une grande avancée grâce à la réduction d’air dans le tube, non seulement cela permet de réduire sa consommation de batteries mais aussi de réduire les frottements de l’air donc améliorer la vitesse de chaque capsule. Cette augmentation de vitesse a pour but de raccourcir le temps de trajet par conséquent de parcourir des distances plus longues.

Source :

C’est pas sorcier – TGV

http://www.europe1.fr/high-tech/hyperloop-le-train-du-futur-vise-les-1-220-km-h-1609027

lexpansion.lexpress.fr/high-tech/hyperloop-le-train-du-futur_1791277.html

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/hyperloop-train-du-futur-objectif-1000-a-l-heure_1884917.html